Qui contrôle le vote électronique?
PourEVA
Pour une Ethique du Vote Automatisé (Vote Electronique)
Wie controleert het elektronisch stemmen?

*9/12/2014: Vote électronique : une obstination technocratique

La technique au service de la démocratie ? Oui, sous réserve que la démocratie y trouve vraiment son compte. Avec le vote électronique, on en est loin. Non seulement c’est hors de prix, mais le contrôle des opérations est impossible pour les citoyens-électeurs. Partout en Europe, on a essayé et on en revient. La Belgique sera-t-elle le dernier État de l’Union européenne à se fourvoyer, par obstination technocratique ?


*30/11/2014: Le bug de trop ?

La Ligue des Droits de l’Homme nous a aimablement sollicités pour participer au numéro 164 (30/11/2014) de leur mensuel qui a pour thème "De la démocratie en Belgique".

Notre article publié en pages 23 et 24 de ce journal est reproduit ci-dessous.


*24/09/2014: Intervention de PourEVA sur Radio-Canada

Nous avons été interviewés sur Radio-Canada le 23 septembre dernier suite à l’utilisation du vote électronique lors d’élections provinciales.


*10/08/2014: PourEVA intervient au Fri3d camp 2014

Notre association a été invitée à intervenir lors de la première édition de ce camp d’été organisé par la communauté des hackers.


*8/07/2014: Publication du rapport du Collège d’Experts pour les élections 2014

Le rapport du Collège d’Experts chargés du contrôle du système de vote et de dépouillement automatisés pour les élections simultanées du 25 mai 2014 a été publié par le SPF Intérieur.


*2/07/2014: Rendre au citoyen le plein contrôle du processus électoral

Lettre ouverte aux négociateurs des majorités régionales


*7/06/2014: On vous dit tout ce que l’on sait du #bug2505

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le rapport du Collège des experts n’est pas encore publié (et sera publié trop tard pour les recours). Ses membres sont d’ailleurs tenus au secret.

Les seules informations dont l’ensemble des citoyens et des candidats du pays disposent sont les explications parcellaires du Ministère de l’Intérieur.

Certains membres de bureaux principaux et témoins de partis ont eu un peu plus d’informations, qui parfois tombent dans les mains de journalistes.

Mais la plupart des candidats qui voudraient introduire un recours sont assez démunis et les informations parcimonieusement délivrées sont factuelles.

Sur base des informations disponibles et surtout sur base du code source des élections 2014, nous allons essayer de vous expliquer le bug d’une façon accessible aux non-informaticiens mais avec suffisamment de précision pour que les informaticiens puissent aller voir par eux-même.

MISES À JOUR :

  • 9 JUIN 2014 7H30 - Nous avons peut-être inversé petit et grand numéro de liste dans nos explications/conclusions
  • 9 JUIN 2014 10H10 - Nous avons adapté l’explication pour correspondre à l’image animée
  • 10 JUIN 2014 11H30 - Nous avons eu de l’aide supplémentaire et une relecture de l’article par un chercheur en sécurité informatique. Les conclusions restent toujours les mêmes, le bug n’est pas neutre et certaines listes sont plus défavorisées que d’autres

Articles les plus récents

*6/08/2014: Validation des élections du 25 mai 2014

L’avis de validation des élections du 25 mai 2014 a été publié au Moniteur Belge.


*15/06/2014: Charles Michel critique le vote électronique

Invité sur RTL TVI ce dimanche 15 juin 2014 dans l’émission "L’invité" de Pascal Vrebos, le président du MR Charles Michel s’est déclaré opposé personnellement au vote électronique.


*8/06/2014: Elio Di Rupo se déclare contre le vote électronique

Invité sur RTL TVI ce dimanche 8 juin 2014 dans l’émission "L’invité" de Pascal Vrebos, le Premier Ministre sortant Elio Di Rupo a rappelé son opposition claire et nette au vote automatisé.


*6/06/2014: Bug informatique, bugs démocratiques : « Quand on aime, on (re)compte »

Nous reproduisons ici avec l’autorisation de l’auteur, la Carte Blanche d’Anne­-Emmanuelle Bourgaux, Maître de conférences en droit public et droit constitutionnel (ULB et U­Mons), publiée initialement dans Le Soir du 6 juin 2014.

Une dizaine de raisons justifient que l’on se (re)penche sur l’annulation de près de 2.000 votes « litigieux » lors du dernier scrutin fédéral, régional et européen. Lettre ouverte d’une spécialiste en droit public et constitutionnel aux futurs parlementaires qui, dit­-elle, « s’apprêtent à valider leur propre élection ».


*4/06/2014: Réponse de PourEVA à l’entretien accordé au Soir ce 4 juin 2014 par Philippe Pivin

PourEVA revient sur les arguments avancés par Philippe Pivin : Bug électronique : « Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain »


*30/05/2014: Le dépouillement par ordinateur pose aussi question

Cela fait cinq jours que tous les yeux sont tournés sur le #bug2505 du vote automatisé, mais les médias semblent ne pas couvrir l’inquiétante automatisation et privatisation du dépouillement des bulletins papier.

Selon nos calculs, 20% des électeurs votant sur papier ont eu au moins un de leurs bulletins de vote dépouillé et compté par le truchement d’un programme informatique supposé assister les assesseurs dans cette tâche. Soit près de 650.000 électeurs en Wallonie (32% des votants "papier") et plus de 177.000 en Flandre (9% des votants "papier").

Pourtant, des partis en quête de voix supplémentaires pour obtenir l’un ou l’autre siège pourraient s’engouffrer dans la faille du "bug" et utiliser l’argument de la douteuse utilisation d’ordinateurs et de système informatique dans les bureaux de dépouillement pour introduire ou étayer un recours.


© 2003-2010 - PourEva
Administration du site
Ecrire au WebMaster